fermer la fenêtre

Fermer

Photo précédente
 
Photo suivante

Plus de photos

Type de mémoire :


Année :


"Ce qui ne se voit pas"

! RÉACCROCHAGE DE L'EXPOSITION À VASSIVIÈRE !
JUSQU'AU 2 NOVEMBRE

RADO transforme son exposition en y introduisant certaines oeuvres précédemment présentées à Tulle.

"Ce qui ne se voit pas", une double exposition du groupe RADO
Fanny Béguery, Madeleine Bernardin Sabri, Florian Fouché, Adrien Malcor, Anaïs Masson, Marie Preston, Maxence Rifflet, Claire Tenu et Antoine Yoseph
Avec la collaboration de Kerwin Rolland

Église Saint-Pierre, Tulle
21 juin - 12 août

Île de Vassivière
6 juillet - 2 novembre 2014

En partenariat avec Peuple et Culture Corrèze
Une commande publique du Centre national des arts plastiques

Le Centre international d’art et du paysage et Peuple et Culture Corrèze s’associent pour accueillir cet été "Ce qui ne se voit pas", une double exposition du groupe RADO qui aura lieu simultanément à l’Eglise Saint-Pierre de Tulle et sur l’île de Vassivière, en Limousin.

La double exposition "Ce qui ne se voit pas" est le fruit d’une recherche que les artistes ont menée depuis juin 2011 dans le pays de Tulle, en prise avec la réalité quotidienne des travailleurs et des habitants avec qui ils ont coopéré. Cette résidence initiée et portée par Peuple et Culture Corrèze a fait l’objet d’une Commande publique du Centre national des arts plastiques. Lors de la préparation des expositions elle-même, le groupe a fait appel à Kerwin Rolland, accousticien.

Les œuvres d’une grande diversité (photographies, dessins, vidéos, sculptures, installations sonores) traduisent  les regards de ces neuf artistes sur le territoire corrézien, abordé sous l’angle de l’exploitation des ressources (bois, eau), des réseaux de distribution d’énergie, du tri des déchets, des travaux de rénovation urbaine,… : "Nous avons choisi d’aborder le territoire par ses réseaux techniques (énergie, déchets, transports etc.) : le plus souvent invisibles alors même qu’ils structurent notre vie quotidienne, ils sont de plus en plus objets de luttes et de débats. Il y avait là un défi documentaire : comment avec de la vidéo, du dessin, des photographies, des sculptures, révéler des réalités cachées, ou mal regardées, tout en indiquant des réserves d’invisible ? De ces questions et des enquêtes que nous avons conduites se sont dégagées plusieurs situations."

Échangez avec le Centre d'art
Facebook :
http://jvai.fr/nwx22
Twitter : http://jvai.fr/MQGN

Téléchargez notre dossier de presse
et découvrez notre agenda complet

Conception graphique : adrien-aymard.fr
Crédits photographiques : Malika Uhlen

"Ce qui ne se voit pas" - Dossier de presse

RADO réaccrochage à Vassivière

Imprimer